Archives de la catégorie ‘Tracts’

Alors que le Conseil d’Administration de l’UFC doit avaliser ce 14 février 2017 la mise en place de la sélection en master dans notre université, l’AMEB Solidaires Etudiant.e.s s’oppose fermement à cette mesure et rappelle son attachement à un enseignement supérieur public, de qualité et ouvert à toutes et tous !

Notre tract sur la sélection en master (cliquez sur l’image pour l’ouvrir en PDF) :

base-selection-master-besac-page-001

base-selection-master-besac-page-002

 

Les communiqués de notre fédération Solidaires Etudiant.e.s sur la sélection en master :

Contre la guerre et le militarisme !

                   Depuis des décennies, le 11 novembre est l’occasion de rendre hommage aux soldats Français morts pendant la Première Guerre mondiale et, plus largement, de faire l’éloge des soldats français tués lors de toutes les guerres de la République. Mais sous le voile d’une cérémonie d’hommage se cache un rituel nationaliste et guerrier qui fait la part belle à la victoire de la France, qui sacralise et héroïse ces hommes « morts pour leur patrie ». Pourtant, comme le dît Anatole France, « on croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels. »

Les 9 millions d’hommes qui sont morts en 14-18 n’ont été que l’outil idiot d’un système, d’un monde qui se fait la guerre pour la domination économique ou impérialiste.

 Aujourd’hui encore, malgré ses discours droit-de-l’hommistes et moralisateurs, l’État français participe à des conflits armés sur 13 fronts partout dans le monde. Mais rassurons-nous, il ne le fait certainement pas pour des motifs économiques (uranium au Mali, pétrole Saoudien…) ni dans une perspective néocolonialiste (Mali, Liban,…) Non, il le fait pour « apporter la paix » !

 La France est aussi le deuxième exportateur d’armes en 2015. Ce sont, par exemple, des armes françaises qui permettent à l’Arabie Saoudite de bombarder les populations du Yéménites dans un conflit qui a tué plus de 10 000 personnes et fait près de 3 millions de déplacé.e.s depuis mars 2015.

 Alors oui, rendons hommages aux mort.e.s et à toutes les victimes de la guerre et du système qui la produit, quel que soit leur camp et leur nationalité : civil.e.s et soldats blessé.e.s, mutilé.e.s ou tué.e.s, endeuillé.e.s, et bien sûr celles et ceux qui se sont insurgé.e.s contre la barbarie guerrière et qui firent pour cela les frais de la répression d’État, comme les mutins de 1917 et les « fusillés pour l’exemple ».
Défendons leur mémoire, pas celle de l’armée !

Les guerres du capitalisme ne sont pas les nôtres, que ceux et celles qui en profitent aillent s’entre-tuer s’iels le souhaitent, nous n’avons pas à mourir pour eux et elles : « si vous voulez faire la guerre, payez-la  de votre peau ! »

 Refusons leur cérémonie guerrière !

Rassemblons-nous au nom de la paix et de la solidarité entre les peuples !

Contre les dirigeant.e.s qui entendent mener des guerres en notre nom !

Contre le commerce mortifère des armes sur lequel s’enrichissent nos États et les grands groupes industriels !

Le vendredi 11/11 à 11h, au 11 rue Battant !
devant la plaque commémorative en hommage à Lucien Bersot et Élie Cottet-Dumoulin, bisontins victimes de la guerre et de la répression

affiche-einstein-toto

Depuis le mois de mars, notre blog avait cessé d’être alimenté, en raison de notre forte implication dans la mobilisation étudiante contre la loi Travail, qui s’est prolongée jusqu’à la fin de l’année universitaire.

Nous vous proposons de revenir en 36 dates clés sur ces 4 mois de mobilisation étudiante à Besançon, à travers cette brochure éditée par le comité de mobilisation de l’Université de Franche-Comté.

Cliquez sur l’image pour accéder à la brochure en PDF.

couverture brochure 4 mois.png

La loi travail ne passera pas !

La mobilisation contre la loi Travail le 9 mars a été un grand succès, avec plus de 150 personnes en Assemblée Générale à la fac de lettres le matin, environ 4 000 personnes en manifestation l’après-midi à Besançon, et 500 000 personnes dans toute la France (dont 100 000 jeunes). Le succès de cette journée a contraint le gouvernement à opérer un premier recul.

Le 17 mars, les étudiant.e.s et les lycéen.ne.s étaient plus nombreux.ses encore : 150 000 ont manifesté partout en France, plus de 300 lycées étaient mobilisés ou bloqués et des dizaines d’universités sont en lutte.

Mais ce n’est pas suffisant. Ce projet de loi n’est ni amendable, ni négociable, et nous sommes plus que jamais déterminé.e.s à rester mobilisé.e.s jusqu’au retrait de la loi.

Nous ne pouvons nous satisfaire des quelques aménagements prétendumment concédés par le gouvernement qui ne résoudront ni le problème du chômage ni celui de la précarité. Pire encore, cette loi aggravera les difficultés que les chômeurs.ses, précaires, futur.e.s travailleur.ses rencontrent et dégradera encore plus les conditions de travail des salarié.e.s. La loi travail accorde une place centrale à l’accord d’entreprise qui primera sur la loi. Il faudra désormais lutter entreprise par entreprise pour sauvegarder ou obtenir des droits. Elle allonge aussi le temps de travail journalier jusqu’à 12h au lieu de 10h actuellement.

Nous sommes tou.te.s concerné.e.s par cette nouvelle loi. En tant qu’étudiant.e.s, ce sont nos conditions de vie actuelles qui sont menacées (près d’un.e étudiant.e sur deux a une activité salariée) mais aussi futures. C’est pourquoi nous invitons tou.te.s les étudiant.e.s à rejoindre la lutte et à participer à l’AG pour discuter des prochaines mobilisations.

Mardi 22 mars à 12h30
Assemblée générale à la Bouloie (amphi Courbet – fac de droit)

Jeudi 24 mars

Manifestation à 11h, place de la Révolution

suivie d’une assemblée générale de lutte à la fac de lettres (amphi Donzelot)
Et le 31 mars, dans la rue aux côtés des salarié.e.s !

Le tract en PDF : tract 22-24 mars

affiche 22-24 mars.jpg

affiche 9 mars

Assemblée générale de mobilisation, à 10 heures, amphi Donzelot (fac de lettres)

L’événement facebook pour l’AG : https://www.facebook.com/events/1756317774589568/

Manifestation à 13 heures, place de la Révolution

L’événement facebook de la manif : https://www.facebook.com/events/186382281731610/

 

La loi « travail », ou loi El Khomri (du nom de l’actuelle ministre du travail), est la pire réforme de ces dernières années. Elle détruit ce qu’il reste du code du travail (qui est censé protéger les travailleur.ses et leur garantir des droits) pour permettre aux patrons de faire toujours plus de profits.

Quelles sont les principales mesures de cette loi :

  • Baisse des salaires et augmentation du temps de travail par simple accord d’entreprise. Les salarié.e.s refusant ce changement pourront être licenciés pour « cause réelle et sérieuse ».

  • Allongement de la durée maximale de la journée de travail de 10 à 12 heures

  • Allongement de la durée maximale de travail hebdomadaire de 48 à 60 heures

  • Les mineurs apprentis pourront travailler 10 heures (contre 8h avant cette réforme) par jour et 40 heures (contre 35h) par semaine

  • Les heures supplémentaires seront moins payées : majoration de 10% (contre 25% ou 50% avant la réforme)

  • Les 11 heures de repos quotidien obligatoire pourront être fractionnées

  • Suppression de l’indemnité minimum (6 mois de salaire) en cas de licenciement abusif d’un salarié ayant au moins 2 ans d’ancienneté

  • En cas de licenciement abusif, l’indemnité est plafonnée à 6 mois de salaires (moins de 5 ans d’ancienneté) et 15 mois de salaires (plus de 20 ans d’ancienneté)

  • Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques

  • Suppression des 2 jours de congés obligatoires en cas de décès d’un proche

  • Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, sera étendu

  • Les temps d’astreintes peuvent être décomptés des temps de repos

  • Un accord d’entreprise pourra être imposé par référendum contre l’avis de 70% des syndicats

Le 9 mars, soyons tous dans la rue

Les jours suivants, on continue !

Le communiqué de la fédération Solidaires Etudiant.e.s (cliquez sur l’image)

12512266_1273228522692922_6450188615184611923_n

La présentation de la réforme en PDF :

loi travail

L’affiche pour les lycées (en PDF) :

affiche 9 mars lycéens

Le tract et l’analyse de l’Union syndicale Solidaires (en PDF) :

Affiche 1 élections UFC 2016

Notre profession de foi pour les élections au Conseil d’Administration (CA) et à la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) :

Pour accéder à la profession de foi en PDF, cliquez ici

 

Quelles différences entre les syndicats (comme l’AMEB Solidaires Etudiant.e.s) et les corpos (comme la BAF à Besançon) ?

affiche corpos

 

Le 8 mars, ce sont les élections étudiantes à Besançon. Mais c’est aussi la journée internationale de lutte pour les droits des femmes !

Malheureusement, en 2016, certaines organisations ont encore tendance à considérer les femmes comme de vulgaires morceaux de viandes.
Et si on apportait notre voix à une liste résolument antisexiste ?

affiche élections sexisme.jpg

 

Pour l’élection à la Commission Recherche (CR) de l’Université, à laquelle votent les doctorant.e.s, l’AMEB Solidaires Etudiant.e.s apporte son soutien à la liste :

DOCTORANT.E.S SOLIDAIRES !

PF doctorants

La profession de foi en PDF de la liste Doctorant.e.s Solidaires

soirée présentation 3 fév La Bouloie