Pétition : non à l’expulsion d’A., lycéenne de Besançon

Publié: 24 septembre 2015 dans Actualité, Tracts, Université
Tags:, , , , , , ,

Non à l’expulsion d’A.!  Non à l’arrêt brutal de ses études à Besançon ! A. doit pouvoir vivre sa vie en France !

A. est arrivée à Besançon à l’âge de 17 ans, en juin 2012, venant du Kosovo rejoindre ses parents, après avoir vécu une année entière cachée pour échapper aux menaces qui pesaient sur elle. Ces menaces venaient d’un groupe intégriste qui recherchait son père. Ce dernier avait eu le malheur de s’opposer physiquement à des agressions violentes perpétrées par ces extrémistes. 

Cachée dans une autre ville, allant d’une maison à une autre pour ne pas être repérée, A. a dû abandonner ses études au lycée. Elle a passé cette année-là dans la solitude, l’enfermement, isolée de sa famille et de ses ami-e-s, du jour au lendemain. Elle a ainsi perdu tous les liens qu’elle avait tissés autour d’elle ; elle est devenue une « disparue ».

Encore traumatisée par ce qu’elle avait vécu, seule, au Kosovo, elle a déposé une demande d’asile en France, qui n’a été traitée qu’à l’aune de celle de ses parents : par le rejet !

Dès septembre 2012, elle reprend ses études : apprentissage du français en classe spécialisée.
Puis en septembre 2013, elle s’inscrit au lycée professionnel pour préparer un CAP Employée de vente spécialisée, qu’elle obtient en juillet 2015.

Ses enseignants et les conseillers d’orientation professionnelle témoignent de sa motivation, sa volonté de réussir et poursuivre ses études, de son dynamisme et de son investissement scolaire, mais aussi dans la vie du lycée : déléguée de classe en 2014-15, elle participe à l’organisation des Portes ouvertes du lycée.

En septembre 2015, elle continue ses études en 1ère BAC Pro Commerce, en vue d’obtenir son baccalauréat en fin de classe terminale

Mais le gouvernement français a décidé de mettre un terme à ce parcours remarquable par un arrêté d’expulsion (OQTF) qui peut être exécuté d’un jour à l’autre.

Nous n’acceptons pas que la France puisse expulser cette jeune femme vers le pays où elle a vécu un fort traumatisme psychologique, alors qu’elle a fait la preuve depuis son arrivée d’une volonté exemplaire d’intégration dans la société française, pour construire son avenir de femme autonome, responsable et libre dans notre pays.

Monsieur le Préfet du Doubs, nous vous demandons de revenir sur vos décisions concernant A. et de lui délivrer un titre de séjour lui permettant de continuer ses études à Besançon et de vivre sa vie en France en toute sérénité.

Pétition de soutien : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article52928

pétition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s