Rassemblement anti-nucléaire, 4 ans après Fukushima

Publié: 10 mars 2015 dans Actualité internationale, Manifestations / Rassemblements, Tracts
Tags:, , , , , ,

Le 11 mars 2011 explosion de la centrale nucléaire de Fukushima

N’oublions pas !

Le 11 mars 2015 à 17h30

Retrouvons-nous Place du Huit Septembre

pour soutenir le peuple japonais dans son refus du nucléaire

pour dire non aux risques insensés du nucléaire en France et dans le monde

A l’appel de Stop Nucléaire Besançon, FNE FC, Confédération Paysanne FC, FSU, Solidaire, AMEB, EELV, Ensemble !, NPA, Jeunes écologistes

Rassemblement placé sous le signe des dessins antinucléaires de Charlie Hebdo

dessin Charb nuke

Au Japon la catastrophe se poursuit

A Fukushima, la radioactivité, omniprésente, silencieuse et invisible, poursuit ses méfaits, les cancers se multiplient dans les zones contaminées. Dans la ville de Fukushima, située à 60 km de la centrale accidentée, les cancers de la thyroïde touchent déjà 104 petits patients, et semblent particulièrement agressifs. Deux des enfants présentent en effet des métastases pulmonaires.

Les Japonais, qui vivent sans nucléaire depuis septembre 2013, date de l’arrêt du dernier réacteur, luttent pied à pied contre la relance de 2 réacteurs prévus fin 2014 à Sendai, ils ont fait appel à la justice qui s’est déjà prononcée en mai 2014 contre le démarrage des 2 réacteurs de Oi.

7,5 millions de personnes ont signé une pétition pour l’arrêt total du nucléaire.

Le nucléaire n’est jamais sûr

Une catastrophe de l’ampleur de Fukushima n’est pas impossible en France reconnaissent maintenant les autorités nucléaires.

Une note du 21 janvier 2015 des services de sûreté nucléaire de l’Etat (IRSN : Institut de Radioprotection et Sécurité Nucléaire) jette un éclairage inquiétant sur les risques réels que font courir aux populations les réacteurs nucléaires en fonctionnement en France. Il est écrit noir sur blanc qu’aucun réacteur nucléaire en France ne possède une cuve assez robuste pour résister à la fusion rapide du combustible. Cette faiblesse structurelle pourrait entraîner en cas d’accident, des rejets radioactifs massifs dans l’environnement.

Source http://journaldelenergie.com/nucleaire/surete-nucleaire-des-failles-clairement-identifiees/

Nous pouvons nous en passer, décidons le !

En Europe plus de la moitié des habitants vivent sans nucléaire (147 millions) ou ont décidé d’en sortir (142 millions) pour 204 millions nucléarisés, à qui on n’a pas demandé leur avis.

Malgré les dangers reconnus, EDF veut prolonger la durée d’exploitation de ses centrales pour des questions de rentabilité, au mépris des risques amplifiés par l’usure des matériaux et la vétusté des installations.

NON AUX RISQUES IMPOSÉS ! OUI AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES !

Collectif Stop-Nucléaire Besançon : https://www.facebook.com/CollectifStopNucleaireBesancon

Page facebook du rassemblement : https://www.facebook.com/events/472104462937749/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s