Compte-rendu de la mobilisation universitaire du 11 décembre 2014

11 décembre 2014

Jeudi 11 décembre, à l’appel d’une large intersyndicale et de divers collectifs (Sciences en marche, collectifs de précaires, etc), une journée nationale de mobilisation était organisée contre l’austérité dans les universités. Sur le plan national, plusieurs milliers d’étudiant-e-s, d’enseignant-e-s et de personnels ont répondu à cet appel.

A Besançon, l’assemblée générale du 27 novembre, soutenue par l’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s, Sud Education, le SNESUP-FSU, la FERC-SUP CGT et l’UNEF, avait appelé à se joindre à cette journée d’action, en liant les revendications d’ordre universitaire (en particulier contre le gel de 11 postes) avec la dénonciation des violences policières et de la répression des mouvements sociaux. A la demande des organisations étudiantes, le doyen de l’UFR SLHS avait demandé aux enseignant-e-s de ne pas pénaliser les étudiant-e-s participant à la mobilisation.

Dès 8h, des tractages accueillaient les étudiant-e-s et plusieurs banderoles étaient apposées sur les façades des bâtiments de la faculté de lettres. A 10h, malgré la pluie, une quarantaine de personnes était déjà rassemblée dans la cours de la fac, avant de faire le tour de tous les amphis et salles de cours pour appeler les étudiant-e-s à débrayer et participer à la manifestation prévue l’après-midi.

A 14h, plus de 150 personnes sont partis en cortège du bâtiment de Mégevand. Après un passage entre les bâtiments de l’Arsenal, la manifestation a fait une halte devant la préfecture, puis au Centre de linguistique appliquée (CLA) à la City, tandis que divers slogans résonnaient : « Pas d’austérité à l’université », « L’université n’est pas une entreprise, le savoir n’est pas une marchandise, les étudiants ne sont pas des clients », « Fac fermée aux intérêts privés, fac ouverte aux enfants d’ouvriers », « De l’argent il y en a dans les caisses du patronat », « De l’argent pour les facs et les lycées, pas pour les flics et l’armée », « étudiants français ou étrangers, solidarité contre l’austérité », etc.

Le défilé a terminé sa route rue Goudimel devant la présidence de l’UFC, protégée par une dizaine de flics en tenue de combat, tandis que les manifestant-e-s interpellaient le président Jacques Bahi et les élu-e-s de la CFVU qui étaient réunis au même moment : « Ce n’est pas Jacques Bahi qui fait la loi, la démocratie elle est ici », « La BAF est complice de l’austérité », « rendez-nous les postes », etc. Une délégation a été reçue à la CFVU (compte-rendu ci-dessous).

Ajoutons qu’il s’agissait de la première manifestation d’ordre strictement universitaire dans les rues de Besançon depuis la grande mobilisation de 2009 contre la LRU…

20141211_161421

Compte-rendu de la délégation :

Délégation reçue par le président de l’UFC, le 11 déc. 2014

La délégation était composée de 6 personnes dont 2 étudiants : Marie-Pascale Behra, Sylvie Bepoix, MC Charpentier, Lucie Gauthier, Arthur Joyeux, Mat Pires, un étudiant.

Nous avons été reçus par la Commission Formation Vie Universitaire (CFVU). Jacques Bahi a écouté et répondu quelquefois à nos diverses questions et demandes de précisions. Plusieurs sujets ont été abordés :

  • La question des postes non publiés à l’UFR SLHS et le recrutement d’ATER pour les remplacer. Le président récuse le terme de « gel » et dit qu’aucune non-publication n’est motivée par des considérations financières. Il ajoute qu’il faut parfois laisser du temps pour qu’un projet émerge, d’où le besoin de ne pas publier un poste durant une année.Retenons donc que chaque poste non-publié cette année sera susceptible de l’être l’an prochain selon l’engagement du président. Il signale un problème de communication avec le directeur de l’UFR SLHS sur la question du budget donc et sur celui des ATER.
  • La question du budget de l’UFR SLHS. Le souci premier du président est de faire en sorte que tous les employés de l’UFC soient payés (cf situation de l’Université Versailles- Saint-Quentin). Un doute s’installe sur la contribution que l’UFR doit reverser à l’UFC. Cette question donne lieu à une réponse énervée du VP RH M. Lallemand qui conteste sa réalité surtout en terme de non-publication de postes.
  • La Comue. Nous soulignons l’opposition des organisations syndicales à la mise en place des Comue pour ce qui mous concerne la mise ne place de celle de l’UBFC. Nous rappelons l’opposition du CNESER et des différentes instances et le risque de régionalisation que cela peut entraîner pour toutes les catégories de personnels (Enseignants et Enseignants-chercheurs et Biatss). Nous dénonçons également l’élitisme et le danger financier que représentent les CMI (Cursus master Ingénérie). Le président considère que nous lui accordons beaucoup plus de pouvoir qu’il n’en a en réalité. Il rappelle son engagement en faveur de la COMUE et du choix d’une formule réversible. Quant aux CMI, il ne voit pas pourquoi ils les refuseraient car ils correspondent à des projets émanant des collègues. Il en a refusé plusieurs notamment en maths car ils étaient inadaptés ou insuffisants.
  • La stigmatisation de l’UFR SLHS et son manque récurrent de financement. Pour le président : «  L’UFR SLHS est l’âme de l’université ». 3 pôles sont  au cœur de son projet le centre-ville (Mégevand et Arsenal), La Bouloie et Belfort.
  • Dernier point la question posée par l’introduction d’une procédure de sélection pour l’entrée dans certaines filières surchargées comme la Psychologie ou Staps. Les départements concernés ont décidé de limiter l’accès à leur filière. Cette mesure ne sera appliquée qu’aux étudiants extérieurs à l’académie à la prochaine rentrée ce qui pose le problème de la mobilité tant vantée des étudiants ainsi que celui de l’attractivité des formations et de leur rayonnement.
  • Nous annonçons l’intention du CG SLHS d’inviter le président à venir débattre avec le CG ; il est d’accord, pourvu que le doyen SLHS le soit aussi ; nous l’informons que cet accord est déjà acquis.

Dans les médias :

http://www.macommune.info/article/la-faculte-des-lettres-en-lutte-a-besancon-111980

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2014/12/12/faible-fut-la-mobilisation-etudiante [article payant, accessible en PDF ici : article Est manif 11 déc 2014]

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/2014/12/11/besancon-petite-manifestation-des-etudiants-611062.html

Sur la mobilisation nationale :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7275

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7277

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141211.OBS7610/chercheurs-et-enseignants-dans-la-rue-pour-reclamer-des-moyens.html

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Manifestations-pour-defendre-l-enseignement-superieur-et-la-recherche-2014-12-11-1278451

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s