Compte-rendu et photos de la manifestation du 22 novembre à Besançon contre les violences policières

Publié: 24 novembre 2014 dans Actualité, Antifascisme, Manifestations / Rassemblements
Tags:, , , , , , , ,

Samedi 22 novembre, une centaine de personnes a répondu à l’appel à manifester de l’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s et du NPA, dans le cadre de la journée nationale et internationale de mobilisation contre les violences policières. Des militant-e-s d’autres organisations politiques, syndicales et associatives étaient également présent-e-s, ainsi que des étudiant-e-s répondant à l’appel de l’assemblée générale organisée le 20 novembre à la fac de lettres.

Après une prise de parole place du Huit septembre, le cortège s’est mis en marche dans le centre-ville, derrière une large banderole « Qui nous protège de la police? ». De nombreux slogans sont scandés, en hommage à Rémi Fraisse (« Rémi, on n’oublie pas, on n’pardonne pas! »), contre les institutions qui organisent la répression des mouvements sociaux (« A bas l’armée, les flics et les RG! », « La police mutile, la police assassine! », « Police assassine, justice complice! ») mais aussi faisant le lien entre la répression et les luttes contres l’austérité, notamment dans les universités (« De l’argent pour les facs et les lycées, pas pour les flics et l’armée! »).

Des arrêts sont marqués devant la préfecture et le siège local du Parti Socialiste, symboles du pouvoir répressif en place, puis la manifestation se termine devant le commissariat central de la ville. Plusieurs actions symboliques sont alors menées pour dénoncer les violences policières et l’impunité dont elles bénéficient : sol et façades aspergés de faux sang, dépôt de bougies, incendie d’un mannequin en uniforme et lecture de l’appel de l’assemblée populaire du plateau des Millevaches à bloquer les commissariats, gendarmeries et casernes.

Au moment de la dispersion et profitant du départ des manifestant-e-s, des flics de la BAC ont interpellé un jeune qui aurait jeté un caillou sur le toit du commissariat… Plusieurs dizaines de personnes sont alors restées postées en solidarité devant le bâtiment pour demander la libération du camarade.

Hormis cet incident, la manifestation s’est déroulée dans le calme mais avec une détermination et une colère intactes, et la volonté de se réapproprier la rue face aux forces de l’ordre, sabreuses de toute contestation sociale et protectrices des intérêts de la bourgeoisie.

 
Demain les gens de la police
Refleuriront sur le trottoir,
Fiers de leurs états de service,
Et le pistolet en sautoir.
Sans pain, sans travail et sans armes,
Nous allons être gouvernés
Par des mouchards et des gendarmes,
Des sabre-peuple et des curés.
Oui mais!
Ça branle dans le manche,
Les mauvais jours finiront.
Et gare ! à la revanche
Quand tous les pauvres s’y mettront.
Quand tous les pauvres s’y mettront.
Jean-Baptiste Clément, La Semaine sanglante

Quelques photos de la manifestation :

manif12manif13

manif 1

manif2

manif3

manif4

manif5

manif6

manif7

manif8

manif9manif14

manif10

manif11

Dans les médias :

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2014/11/23/de-violents-slogans-anti-flics

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/2014/11/22/pres-d-une-centaine-de-manifestants-besancon-contre-les-violences-policieres-598060.html

http://pleinair.net/faits-divers/item/54285-besancon-rassemblement-pour-denoncer-les-violences-policieres#.VHNBEMkn-rZ

http://www.macommune.info/article/manifestation-a-besancon-un-adolescent-interpelle-110956

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s