Étudier est un droit, pas un privilège ! Non a la généralisation de l’emploi le dimanche !

Publié: 16 octobre 2013 dans Actualité, Fédération, Université, Éducation et Recherche
Tags:, , ,

Communiqué de presse de la fédération Solidaires Etudiant-e-s :

Le 10 octobre

Étudier est un droit, pas un privilège ! Non a la généralisation de l’emploi le dimanche !

Depuis une semaine, le gouvernement et certains médias mènent une campagne pour vanter les mérites du « travail » le dimanche. Pour ce faire, ils essaient de monter les salarié-e-s et étudiant-e-s soit disant partisans du « travail » le dimanche contre les « syndicats » qui, par leur opposition à cette mesure, seraient défavorables à l’emploi et à l’augmentation du pouvoir d’achat.

Ne soyons pas dupes !

Depuis des années, les conditions de vie et de travail des étudiant-e-s et salarié-e-s ne cessent de se dégrader. Le patronat et les gouvernements successifs attaquent nos conquêtes sociales : accès gratuit à l’université, services sociaux du CROUS, code du travail, accès à la protection sociale et notamment à la santé et à la retraite… Ce sont eux qui ont réprimés toutes nos luttes solidaires qui visaient à améliorer nos conditions de vie et de travail. A cause de cela, aujourd’hui beaucoup d’étudiant-e-s isolé-e-s, sans moyens financiers suffisants, se voient obligé-e-s d’accepter d’être employé-e-s le dimanche pour payer leurs études (49 % d’étudiant-e-s se salarient durant l’année scolaire d’après l’OVE). Ce n’est pas une « chance » de devoir « travailler » le dimanche, mais une contrainte vitale pour beaucoup d’entre nous.

La précarité comme seule issue ?

A l’heure actuelle, les mesures gouvernementales ne font que renforcer la situation de précarité et de misère qui touche nombre d’étudiant-e-s ! Le « chômage » est souvent notre seul horizon.
Ce gouvernement est bien plus occupé à assurer les profits des grands pourvoyeurs d’emplois précaires étudiant-e-s que sont les multinationales de la distribution. Pour cela, le gouvernement leur crée des contrats « spécifiques aux jeunes » qui s’accompagnent de diminutions des cotisations sociales (permettant de financer notre Protection sociale). Le gouvernement favorise également l’émergence de filières universitaires conçues et calibrées pour et par les grandes entreprises de la distribution.
En tant qu’organisation syndicale, nous refusons cette logique qui sert les intérêts du grand patronat. Nous défendons les intérêts des étudiant-e-s en tant que futurs ou actuel-le-s salarié-e-s précaires et comme actuel-le-s « travailleurs/euses ». Etudier est, en soi, un travail de formation utile à l’ensemble de la société.

De ce fait, nous revendiquons des mesures d’urgence afin d’endiguer le salariat étudiant, véritable frein à la réussite à l’université. A l’heure actuelle, un-e étudiant-e salarié-e a 2 fois moins de chances de réussir son année qu’un-e autre étudiant-e.

Solidaires Étudiant-e-s exige donc :

- Une augmentation massive, en nombre et en montant, des bourses sur critères sociaux, versées de manière régulière, sur 12 mois, avant d’instaurer un revenu pour tou-te-s les étudiant-e-s se déclarant fiscalement indépendant-e-s de leurs parents, financées par les cotisations sociales ;

- La gratuité totale de l’enseignement supérieur avec la disparition des frais d’inscription, y compris dans les établissements publics à statut dérogatoire ;

- Le retour à un financement paritaire du ticket RU par l’État ;

- L’intégration de la sécurité Sociale étudiante à la Sécurité sociale générale avec intégration des personnels et avec des cotisations symboliques, afin de soustraire la santé étudiante de la sphère marchande des mutuelles privées ;

- Un plan massif de construction et de réhabilitation de logements étudiants publics dignes et à bas loyer afin de répondre à la crise du logement, ainsi que la réquisition des logements vides.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s