Jeudi 4 juillet, une dizaine d’étudiants concernés par la fermeture du master AGEPOS et des membres de l’AMEB – Solidaires Etudiant-e-s  s’étaient donnés rendez-vous devant l’amphi A de l’UFR Sciences et Techniques, à l’occasion du « congrès » de l’Université, pour une distribution de tracts. L’objectif : interpeller la communauté universitaire, plus particulièrement la direction de l’UFC et de l’UFR SLHS qui campent sur leur position, et rappeler la détermination des étudiants, décidés à poursuivre la lutte contre cette scandaleuse fermeture du master AGEPOS.

L’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s appelle à poursuivre la mobilisation durant l’été et à la rentrée prochaine s’il le faut.

Merci de signer et de faire signer massivement la pétition (qui atteint déjà les 500 signatures) : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/au-pr%C3%A9sident-de-l-universit%C3%A9-de-franche-comt%C3%A9-r%C3%A9ouverture-du-master-analyse-et-gestion-des-politiques-sociales

 

Le tract distribué : 

Fermeture du Master AGEPOS en 2013 :

on a laissé les étudiants dans l’illusion !

Après une première année 2012-2013 de cohabilitation assez difficile entre l’Université de Bourgogne et l’Université de Franche-Comté, marquée par une rentrée 2012 houleuse (renoncement puis ouverture sous pression des étudiants du Master « Solidarités en milieu rural et urbain »), la Présidence de l’Université de Franche-Comté annonce, ce mois de juin, la suppression du Master de sociologie spécialisé dans les politiques sociales, « Analyse et gestion des politiques sociales » (AGEPOS) pour la rentrée 2013. Cette fermeture ne répond en aucun cas à un désintérêt de la part des étudiants, aujourd’hui 20 à vouloir s’y inscrire, mais fait l’objet de la contrepartie de l’ouverture du Master « Solidarité » de l’année précédente.

Or, AGEPOS est classé « A » par l’AERES, a su s’appuyer depuis des années sur un réseau de partenaires solides (CCAS, Ville de Besançon, Maison des sciences de l’homme, OFFI, Conseil Général, IRTS, Missions locales et structures sociales et médico-sociales les plus diverses) qui assure sa notoriété et un taux d’insertion professionnelle très satisfaisant. Il est également apprécié des étudiants, puisque plus de la moitié de la promotion 2012-2013 du master 1 de Sociologie souhaite s’inscrire dans ce master.

La décision de le supprimer a été prise en septembre 2012, hors de tout cadre réglementaire et en l’absence d’une partie des enseignants concernés ! De plus, l’annonce officieuse de la fermeture de ce master n’a été faite aux étudiants concernés qu’au 12 juin 2013, et au 14 juin pour les étudiants de DEIS !

Durant toute l’année, l’Université a donc menti aux étudiants, leur faisant croire qu’ils pourraient toujours s’inscrire en M2 AGEPOS en septembre 2013.

Aujourd’hui, les 20 étudiants se trouventcontraints de se réorienter dans une autre spécialité de master, de s’inscrire dans une autre université, au risque de faire face à une clôture des inscriptions, pire, de renoncer à cette certification comme cela fut dit aux étudiants de DEIS !

Le doyen de l’UFR SLHS a par ailleurs été très explicite dans ses propos : les étudiants qui n’accepteraient pas d’intégrer une autre spécialité n’auront qu’à aller voir ailleurs !

L’UFC a donc les moyens de perdre 20 étudiants ?!

Alors que cette décision injuste suscite les plus vives protestations au sein de la communauté universitaire, tant bisontine que dijonnaise, la direction de l’Université nous fait une proposition autant surprenante qu’inacceptable : maintenir l’intitulé « AGEPOS » du diplôme, tout en intégrant le Master « Solidarité ».

Ainsi, les étudiants obtiendraient un diplôme dont l’intitulé ne correspond pas au cursus !

Et que dire de la crédibilité de l’UFC, de l’IRTS-FC et du diplôme ? Comment une telle proposition peut faire sens auprès des étudiants et des enseignants ?

Plus de 450 signataires en ligne se posent également ces questions sur http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/au-pr%C3%A9sident-de-l-universit%C3%A9-de-franche-comt%C3%A9-r%C3%A9ouverture-du-master-analyse-et-gestion-des-politiques-sociales

Parce que nous en avons assez de constater que les cursus universitaires et les choix des étudiants et des futurs étudiants reposent trop souvent sur des enjeux de pouvoir, parce que nous sommes trop souvent pris au piège des querelles intestines, parce que nous ne pouvons accepter la fermeture d’un Master qui a permis à de nombreux jeunes de s’insérer dans la vie professionnelle,

nous demandons la réouverture immédiate du master AGEPOS !

La Coordination des 14 étudiants de master 1 de Sociologie et des 6 étudiants du DEIS

Soutenue par l’Association Multiculturelle des Étudiants de Besançon – Solidaires Étudiant-e-s

Les échos dans la presse : 

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/07/05/petit-comite-d-accueil-hier-devant-l-entree-du-congres-de-l-universite-a-besancon

http://www.macommune.info/article/touche-pas-a-mon-master-86036

http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2013/07/05/dijon-les-etudiants-d-un-master-se-sentent-floues

A lire également :

 https://syndicatameb.wordpress.com/2013/07/02/suppression-du-master-agepos-petits-arrangements-dans-le-dos-des-etudiant-e-s/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s