L’AMEB vous invite à participer à l’initiative du Collectif Antifasciste de Besançon (CAB), qui organise une conférence sur La galaxie Dieudonné, à l’occasion de la venue de « l’humoriste »  à Micropolis à Besançon au mois de mars. Nous reproduisons également ci-dessous le communiqué du CAB sur la venue de Dieudonné.

Conférence/débat

Avec Michel Briganti, co-auteur du livre : La galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures (éditions Syllepse – avril 2011)

Vendredi 15 février à 20h

Salle Battant

Présentation du livre La galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures :

Depuis ses premiers « dérapages » il y a près de dix ans, Dieudonné a rassemblé autour de lui des soutiens hétéroclites.

« Sept familles » gravitent autour de celui qui se présente comme le « trublion de la politique ». D’abord constituée le temps d’un scandale ou d’une élection, la nébuleuse participe ensuite d’un projet plus large et ambitieux. Un nouveau cycle historique de l’extrême droite semble se cristalliser.

Réseaux, contacts, convergences et parcours des diverses composantes de la « galaxie Dieudonné » sont ici minutieusement examinés et analysés : négationnistes, conspirationnistes, « rouges-bruns », vieux routiers de l’extrême droite, fondamentalistes musulmans, illuminés, se retrouvent et se croisent.

C’est le carrefour des liaisons dangereuses où l’antisémitisme se pare des oripeaux de l’antisionisme et le nationalisme se dissimule derrière le droit à la différence.

Ce livre au plus proche des sources invite à un voyage au bout de la nuit. L’investigation dévoile l’imposture d’un histrion qui prétend parler au nom des damnés de la terre. L’enquête arrache le masque derrière lequel se dissimule une extrême droite révolutionnaire en guerre contre l’«Empire».

GALAXIE imp.psd

 Communiqué du CAB :

Dieudonné à Besançon : Micropolis, tribune antisémite ?

Si l’on en croit les sites de vente de billets en ligne, le 3 mars prochain, « Micropolis », société d’économie mixte organiquement liée à la municipalité socialiste de Besançon, devrait accueillir un spectacle de « l’humoriste » Dieudonné. Mais qui est Dieudonné ?

Une dérive dramatique a transformé ce personnage étrange en bouffon nauséabond, porte-voix d’une galaxie hétérogène mais fédérée par un antisémitisme obsessionnel, plus ou moins habilement déguisé en antisionisme. Ce qui lui permet d’être adulé par une large fraction de la jeunesse révoltée par les crimes bien réels d’Israël et des Etats-Unis, jeunesse dont il se prétend le héraut persécuté par un «lobby juif ».

Deux dates pour résumer cette dérive :

1997 : Dieudonné est candidat à Dreux contre M. F. Stirbois, candidate du Front National. Il est alors une figure de l’antiracisme en France.

2008 : Au Zénith de Paris, le même Dieudonné fait acclamer par 3500 spectateurs, jeunes pour la plupart, l’ordure négationniste Robert Faurisson. Sur la scène, celui qui considère le génocide des juifs et tziganes d’Europe comme une invention juive se voit remettre un prix par une personne déguisée en déporté juif. Le tout devant le bureau politique du Front National hilare et au grand complet, Jean Marie Le Pen en tête. Dans la salle se trouvent probablement aussi les nouveaux amis et soutiens publics de Dieudonné : Alain Soral, antisémite professionnel, Kemi Seba, partisan de la lutte des races, Ginette Skandrani, ambassadrice négationniste permanente auprès des régimes iranien, libyen et syrien, sans oublier les leaders de plusieurs groupuscules fascistes, néo-nazis, païens ou catholiques intégristes, ni les conspirationnistes comme T. Meyssan.

C’est ce militant raciste et néo-fasciste, plusieurs fois condamné pour provocation à la haine raciale, une fois encore en 2012, qu’invite en mars prochain « Micropolis » à Besançon. Pourquoi ce choix ? Les responsables de cette programmation peuvent-ils ignorer le pédigrée de l’individu en question ? Ont-ils de la sympathie pour le poison idéologique véhiculé par Dieudonné ? Ou bien, plus probablement, ne sont-ils que des marchands cyniques pour lesquels l’argent n’a pas d’odeur ?

Quoiqu’il en soit, le collectif antifasciste de Besançon tient à exprimer son indignation face à cette initiative qui fait de Micropolis et, indirectement, de la municipalité de Besançon, les complices d’une entreprise répugnante.
Désireux de ne pas alimenter la victimisation dans laquelle se vautre en permanence Dieudonné, le collectif ne demande pas l’interdiction du spectacle, et laisse les responsables face à leur lourde responsabilité de programmateurs. Pour l’heure, il demande cependant, pour le cas où ce spectacle serait maintenu :

– des explications publiques sur le choix de programmer Dieudonné à Micropolis
– la participation de la municipalité socialiste à une large campagne d’information sur l’antisémitisme de Dieudonné et la « galaxie » d’extrême-droite dont il est le porte-parole (organisation d’une conférence, publication d’une mise au point officielle dans la presse)
– enfin, le collectif appelle les Bisontins à manifester dès maintenant leur indignation auprès de Micropolis et de la Mairie de Besançon.

http://cabesancon.wordpress.com/2013/01/15/dieudonne-a-besancon-micropolis-tribune-antisemite/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s