Tract OSE Manifestation 14 novembre

Publié: 6 novembre 2012 dans Uncategorized

Tract de l’Offensive Syndicale Etudiante (OSE), à propos de la grève générale européenne : 

Stop à l’austérite !

EUROPE : L’AUSTÉRITÉ IMPOSÉE

Le 11 octobre, la France a ratifié le Traité Européen de Stabilité, de
Coordination et de Gouvernance (TESCG). Il institue la fameuse « règle
d’or » : l’interdiction de dépasser 60% de dette publique et 0,5% de déficit
structurel. Autant dire qu’il va falloir se serrer la ceinture. L’organe mis en
place pour aider les pays en difficulté, le Mécanisme Européen de Stabilité
(MES), est dirigé par une association de ministres des États membres
et possède un droit de regard sur les dépenses des États qu’il finance. Au
programme : politiques d’austérité de plus en plus sévères et soumission du
budget des États à une institution suprême non démocratique.

Alors que la crise qui fait rage depuis plusieurs années a déjà des
répercussions dramatiques sur nos droits sociaux, que le chômage
augmente, que les salaires baissent, que l’âge de la retraite recule, que les
aides sociales s’amenuisent et que la situation est déjà intolérable dans
certains pays (Grèce, Espagne, Portugal…) l’Europe prévoit d’étrangler un peu
plus ses populations dans le noeud coulant de l’austérité.

AUSTÉRITÉ À L’UNIVERSITÉ
L’Enseignement Supérieur fait partie des abandonnés de l’État français. Avec
la loi LRU (Liberté et Responsabilité des Universités, 2007) et le passage aux
RCE (Responsabilités et Compétences Élargies, 2009), la privatisation des
universités est en marche. Contraintes, entre autres, à gérer leur masse
salariale, elles sont en proie à des difficultés budgétaires sans précédent : un
quart d’entre elles au moins est en déficit. À Angers, où la communauté
universitaire est entrée en grève début octobre, il atteint 4 millions.
Partout, des postes sont supprimés, des options et des filières ferment
leurs portes, les bibliothèques universitaires voient leurs dotations et leurs
horaires se réduire… Pour toute réponse le budget de l’Enseignement
Supérieur et de la Recherche a été augmenté de 2,2% : dérisoire face à
l’ampleur des dégâts. Devant un tel désengagement de l’État, les universités
sont forcées à chercher des financements auprès des entreprises et de se
soumettre à leurs exigences. Autant d’éléments qui nuisent gravement à la
pédagogie et à la qualité des enseignements.

LES ÉTUDIANTS PAYENT LES POTS CASSÉS
Les étudiants aussi subissent de plein fouet la crise : leurs conditions de
vie se détériorent. En France, avec un maximum de 460 euros par mois
pendant 10 mois, les aides sociales sont de plus en plus inaptes à répondre
à leurs besoins. Le logement fait l’objet de politiques insuffisantes et jamais
menées à leur terme (plans Anciaux), qui laissent trop d’étudiants en
difficulté pour trouver un toit. Dans une précarité grandissante, plus de
50% d’entre eux sont forcés de se salarier au péril de leurs études.
Mais le pire est à venir : pour renflouer les caisses vides de l’Université,
certains n’hésitent pas à évoquer une contribution directe des étudiants,
population déjà très précaire, par le biais d’une augmentation des frais
d’inscription. Cette fausse solution, déjà évoquée lors des Assises de
l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, constituerait une atteinte grave
et inacceptable à la démocratisation de l’accès au savoir.

Par solidarité avec les syndicats de travailleurs et les pays européens et pour défendre vos propres droits, étudiants, mobilisez-vous !
Le 14 novembre, manifestons contre l’austérité !

Mercredi 14 novembre
ASSEMBLEE GENERALE 9H FAC DE LETTRES
Départ en cortège depuis la fac puis
MANIFESTATION
PLACE DE LA REVOLUTION A 11H

Le tract en PDF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s