Rassemblement de soutien aux étudiants poursuivis par l’Université Paris1 pour leur activité syndicale

Publié: 18 juin 2012 dans Actualité, Uncategorized

Lundi 18 juin 2012 à 10h

Place du Panthéon
Rassemblement de solidarité avec les trois camarades traduits en conseil de discipline
Luttons contre les répressions syndicales
http://www.demosphere.eu/node/30989

3 étudiants syndicalistes de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne risquent l’exclusion. Pourquoi ? Pour leur activité syndicale ! RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN LUNDI 10H PLACE DU PANTHÉON, PENDANT LA COMMISSION D’INSTRUCTION.

ATTENTION : Il s’agira d’un rassemblement silencieux, afin de symboliser le mutisme auquel l’Université astreint toute contestation, mais également pour de ne pas risquer de mettre en péril nos camarade dans leurs procédures. Grandes pancartes avec slogans et scotch sur la bouche sont les bienvenus !

Communiqué Sud-Etudiant Paris 1
Les 3 et 4 avril, se sont déroulées les élections pour les conseils centraux au sien de l’université Paris 1. Le centre PMF fut la cible le 3 avril au matin d’une descente musclée de militants du MET (mouvement des étudiants, façade électorale de l’UNI ), la plupart extérieurs à l’université, et renforcés selon une source journalistique par la présence de plusieurs membres du GUD.
Cette démonstration de force, propice à une montée des tensions dans l’enceinte de l’université a provoqué en fin de matinée une altercation avec des militants syndicaux de Paris 1.
L’université a engagé suite à ces événements des poursuites disciplinaires parfaitement arbitraires à l’encontre de trois militants du syndicat Sud-FSE, aucun membre de l’UNI n’ayant été inquiété. Nous ne pouvons accepter que ces camarades syndicalistes risquant aujourd’hui l’exclusion soient victimes d’une réaction partiale de l’université face à une provocation manifeste de l’extrême droite.
La répression syndicale engagée par l’administration n’est pas un acte isolé. En effet, suite aux violences exercées par les vigiles privés de l’université sur des militants lors de la tenue d’une réunion le 12 avril à l’initiative d’étudiants du NPA (une militante ayant été gravement blessée), l’un de leurs membres est actuellement menacé par des poursuites similaires.
Nous condamnons avec fermeté la partialité manifeste de l’Université, qui couvre des militants d’extrême droite extérieurs et attaque des militants syndicaux élus dans ses propres conseils.

Nous refusons que des militants puissent être ainsi poursuivis dans le cadre de leur activité syndicale et demandons par conséquent l’arrêt des poursuites engagées à leur encontre.
Pour l’arrêt des poursuites !
Luttons pour nos libertés, rendez-vous lundi 18 juin à 10h au Panthéon !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s